Appel à projets Slow Tourisme

Le soutien au développement d’offres de slow tourisme passe par un appel à projets national qui vise à accompagner des acteurs de la filière du tourisme dans la conception de leur offre de services permettant de développer une offre de slow tourisme, afin de faire émerger de nouveaux projets touristiques éco conçus. 

Développer une offre de services Slow Tourisme 

A qui s’adresse l’appel à projets ? 

Peuvent candidater à cet appel à projet tout type d’acteurs de la filière touristique assimilés à des PME au sens communautaire ; par ordre de priorité dans l’examen des dossiers : 

  1. TPE et PME, associations, SCOP, SEM, micro-entreprises incluses,
  2. Les particuliers loueurs de chambres d’hôtes, meublés de tourisme ou assimilés, cette activité devant avoir fait l’objet d’une déclaration en mairie et d’une inscription au Registre du Commerce et des Sociétés,
  3. Les opérateurs du tourisme social (critères détaillés dans l’AAP),
  4. Les collectivités propriétaires ou gestionnaires de meublés de tourisme ou assimilés, de campings et parcs résidentiels de loisirs, souhaitant enrichir cette offre d’hébergement d’un produit de slow tourisme, quel que soit le mode d’exploitation de ces hébergements. 

Sont éligibles les opérateurs en activité ou en création, installés sur le territoire français. Les opérateurs en création doivent soit déjà disposer d’une structure juridique immatriculée, soit s’appuyer sur une structure existante. 

Quels sont les projets éligibles ? 

Le projet doit être localisé dans une des communes éligibles au Fonds Tourisme Durable.

Il doit également : 

▶ S’inscrire dans une ou plusieurs des thématiques suivantes, particulièrement représentatives de l’offre de slow tourisme

- Mise en valeur / protection des patrimoines culturels ou naturels dans le respect des valeurs du slow tourisme,
- Développement de produits ou services d’itinérance douce dans une optique de découverte immersive des territoires,
- Développement d’offres de slow tourisme au sein de prestations de tourisme social et solidaire,
- Création de services touristiques innovants à destination des clientèles du slow tourisme,
- Création et/ou adaptation d’hébergements touristiques inscrits dans un projet de slow tourisme. 

Répondre précisément à chacun des quatre piliers suivants, constitutifs du slow tourisme : 

Pilier 1 : Favoriser l’expérience du touriste, en s’appuyant sur les principes de sobriété et d’efficacité énergétique pour limiter les impacts environnementaux. 
Pilier 2 : Porter attention à la gestion du temps
Pilier 3 : Avoir recours à toutes les formes d’écomobilité portant des bénéfices environnementaux et sanitaires. 
Pilier 4 : Impliquer l’ensemble des acteurs de la filière touristique dans la protection et la valorisation des patrimoines naturels et culturels

Quels sont les bénéfices du dispositif pour les porteurs de projets éligibles ? 

  • Une aide financière pour les projets d'un coût minimum de 20 000€,
     
  • Une aide financière à hauteur maximale de 70 % du coût total du projet dans une limite de 200 000€ d'aide (plafond).


2 types d’accompagnement financés en fonction de la nature du projet : 
- Accompagnement au diagnostic, conseil et ingénierie,
- Ou accompagnement à l’ingénierie, à l’animation et à la réalisation.