Evolution de la situation

Suivez l'évolution de la crise sanitaire avec les mesures gouvernementales prises en conséquence, notamment les mesures concernant directement le secteur du tourisme.

 

2ème phase du déconfinement

28 mai

Edouard Philippe a présenté, jeudi 28 mai, le plan du gouvernement pour la 2ème phase du déconfinement qui entre en vigueur le 2 juin. Même s'il convient de rester "prudent" car le Covid-19 circule encore, "la liberté va redevenir la règle et l'interdiction constituera l'exception", a fait savoir le Premier ministre, dans une France qui passe presque entièrement au vert (à l'exception de l'Ile de France et des territoires d'Outre-Mer).
Les nombreuses annonces d'assouplissement des restrictions que nous avons connues depuis le début de l'épidémie permettant enfin d'imaginer à quoi pourront ressembler les vacances d'été en France.
Voici la liste des principales annonces intéressant le secteur du tourisme, en zone verte :

- Déplacements : suppression de la limite de circulation dans les 100 Km autour du domicile, sur tout le territoire national.
- Hébergements touristiques (hôtels, campings, villages de vacances, meublés, ...) : réouverture le 2 juin, dans "une jauge maximale de 5 000 personnes. Des protocoles de sécurité sanitaire sont en place pour les hôteliers et les propriétaires de meublés. Voir notre page Mesures à prendre.
-Bars et restaurants : réouverture le 2 juin, avec une limite de 10 personnes par tables et distance minimale d’un mètre entre les tables de chaque groupe. Le masque est obligatoire pour l’ensemble du personnel et pour les personnes quand elles se déplacent. Il s'agit d'éviter les risques à l’intérieur des espaces.  Il est demandé aux exploitants "de ne pas autoriser la consommation debout à l’intérieur".
- Parcs de loisirs : réouverture le 2 juin, pour les activités permettant la distanciation physique et dans une jauge maximale de 5 000 personnes.
- Musées et monuments : réouverture le 2 juin, avec port du masque obligatoire et limite de réunion à 10 personnes.
- Parcs et jardins : déjà réouverts en zone verte, mais à la demande des maires, les préfets pourront imposer le port du masque dans l'espace public.
- Plages, lacs et plans d'eau : réouverture le 2 juin, avec là aussi, possibilité de masque obligatoire à la demande des maires.
- Piscines et sports : reprise le 2 juin, les sports collectifs et de contact restant interdits.
- Evénements : les rassemblements de plus de 10 personnes restent interdits jusqu'au 21 juin. Une jauge maximale de 5 000 personnes sera fixée après cette date pour les événements en plein air.
-Ouverture des frontières : les restrictions sont maintenues sur l'entrée sur le territoire français jusqu'au 15 juin. Au-delà, les déplacements en Europe seront vraisemblablement possibles.

L'ensemble de ces annonces s'accompagne du maintien des règles de distanciation sociale et des gestes barrière à respecter en tous lieux.

ANNONCE DU PLAN TOURISME

14 mai

"Les Français pourront partir en vacances en France cet été (...) ils peuvent d'ores et déjà faire leurs réservations" a affirmé Edouard Philippe à l'issue du Comité interministériel du tourisme qui s'est tenu le jeudi 14 mai. Cette annonce entre dans le cadre du Plan Tourisme dévoilé ce jour-là par le Premier ministre : un plan de relance "massif"  représentant pour les finances publiques un engagement de 18 milliards d’euros. Les perspectives de reprise, notamment pour les cafés et restaurants, ont été également précisées avec en ligne de mire une réouverture possible le 2 juin.  « Le tourisme fait probablement face à la pire épreuve de son histoire moderne, alors même que c’est un des fleurons de l’économie française ; son sauvetage est donc une priorité nationale », a déclaré Edouard Philippe. 
A noter que 62 000 entreprises touristiques ont d’ores et déjà bénéficié de 6,2 milliards d’euros de prêts garantis par l’Etat.

  • Le site Internet dédié www.plan-tourisme.fr vous permet d'accéder aux informations qui vous concernent selon votre secteur d’activité et le type de votre entreprise.

Le plan national de déconfinement

11 mai

Le 11 mai marque le début d’un déconfinement progressif, avec un plan national adapté au découpage de la France en deux (zone verte, zone rouge) selon différents indicateurs (taux de nouveaux cas dans la population sur une période de sept jours, capacités hospitalières en réanimation, système local de tests et de détection des cas contacts).
Cette phase s’étendra jusqu’au 2 juin. L'objectif : préserver un équilibre entre la nécessité de reprendre l’activité économique et celle de préserver la santé des Français.

Voir l'infographie Plan national de déconfinement / Organisation de la vie quotidienne sur le site du Gouvernement (utiliser la fonction loupe pour lire le document).

Protocole national de déconfinement pour les entreprises

3 mai 2020

Assurer la sécurité et la santé des salariés

Le ministère du Travail publie ce jour un protocole national de déconfinement pour aider et accompagner les entreprises et les associations, quelles que soient leur taille, leur activité et leur situation géographique, à reprendre leur activité tout en assurant la protection de la santé de leurs salariés grâce à des règles universelles.

Téléchargez le protocole national de déconfinement Covid-19 - 3 mai 2020

Présentation du Plan de déconfinement

28 avril

Edouard Philippe a présenté mardi 28 avril le plan de déconfinement de la France. Ce plan voté à l'Assemblée Nationale sera applicable à partir du 11 mai, avec une condition cependant : "si tout est prêt pour le déconfinement le 11 mai, alors commencera une phase qui durera jusqu'au 2 juin"a précisé en effet le premier Ministre.
Voici les éléments à retenir, concernant de près ou de loin les secteurs du tourisme, des loisirs et de la culture :

  • Les commerces pourront rouvrir le 11 mai, sauf les cafés et restaurants
  • Les marchés seront en général autorisés, sauf si les maires ou les préfets estiment qu'ils ne peuvent faire respecter les gestes barrières
  • L'offre de transports et les déplacements resteront limités : il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation, dans un rayon de 100 KM autour de son domicile. A plus de 100 km les déplacements ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel.
  • Grands musées, cinémas, théâtres et une partie des parcs resteront fermés.
  • L'offre de loisirs restera limitée : les plages resteront inaccessibles au moins jusqu'au 1er juin. Les parcs et jardins ne pourront ouvrir que dans les départements où le virus ne circule pas de façon active. Les bibliothèques et les petits musées pourront ouvrir leurs portes dès le 11 mai.

Chaque jour : le point sur le COVID-19 dans notre région avec l'ARS Occitanie

L'ARS Occitanie publie chaque soir un bulletin détaillé, département par département, sur l'évolution de l'épidémie dans notre région. Ce bulletin se trouve sur la page d'accueil du site Internet de l'ARS.

Accédez au site de l'ARS

Allocution d'Emmanuel Macron

13 avril

Dans son intervention télévisée du lundi 13 avril, le Chef de l'Etat a annoncé un nouveau volet de mesures pour soutenir l'économie. Notamment, des annulations de charges et des aides spécifiques vont être mises en place pour le secteur du tourisme, de l'hôtellerie, de la culture et de l'événementiel.
Emmanuel Macron a indiqué également une date pour une reprise d'activité, même partielle : le 11 mai prochain. Ce jour-là, les français pourraient ressortir et reprendre une activité quasi normale, en respectant les mesures sanitaires. Une grande partie du secteur touristique n'est malheureusement pas concernée. "Les lieux rassemblant du public, restaurants, cafés et hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacle et musées resteront en revanche fermés à ce stade" a indiqué le Président, ajoutant : "Les grands festivals et évènements avec un public nombreux ne pourront pas se tenir, au moins jusqu'à mi-juillet prochain".

Annonce du G20 du Tourisme

7 avril

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat en charge du Tourisme, a annoncé qu’un G20 des ministres du Tourisme était programmé pour préparer l’Après Covid.
Prévu le 9 avril, ce G20 sera reporté de 15 jours environ et sera présidé par l’Arabie Saoudite. L'objectif est clair : les ministres des 20 premières puissances mondiales doivent se coordonnent pour éviter que la reprise de l’activité se fasse dans un esprit de compétition sauvage, avec une guerre des tarifs à la clef. D'ores et déjà, les interlocuteurs semblent s'accorder sur la nécessité de modifier leur approche du tourisme en fonction de nouvelles attentes.