Evolution de la situation

Comment la situation évolue-t-elle sur les plans sanitaire et économique dans notre région, dans les départements ? Dans cette page, accédez aux principales informations concernant l'impact de la Covid-19 sur notre quotidien. Retrouvez également l'historique des étapes passées depuis l'apparition du coronavirus.

 

Covid-19 et tourisme

Les derniers articles parus

Evolution dans les départements

Et mesures préfectorales

Au fur et à mesure de la progression des tests positifs et des contaminations dans notre pays, la situation évolue chaque jour, varie selon les départements, entraînant en réponse des mesures de la part du gouvernement relayé par les préfectures.

Sur le site Internet du Ministère de l'intérieur, vous trouverez une carte de France qui vous permet de suivre au jour le jour l'évolution dans votre département, ainsi que les mesures prises par les Préfets.

Voir lA CARTE DES DÉPARTEMENTS

Suivi de l'activité touristique régionale

Les notes de conjoncture

Grâce à la note de conjoncture réalisée chaque mois par le Comité Régional du Tourisme Occitanie, vous pouvez suivre l'activité touristique dans notre région au travers des indicateurs et des observations reccueillis auprès de plus de 1 000 professionnels du tourisme, et notamment l'impact de la Covid-19 sur notre secteur d'activité.

Voir la dernière note de conjoncture

Chaque jour : le point sanitaire dans notre région avec l'ARS Occitanie

L'ARS Occitanie publie chaque soir un bulletin sanitaire détaillé, département par département, sur l'évolution de l'épidémie dans notre région. Ce bulletin se trouve sur la page d'accueil du site Internet de l'ARS.
 

Voir le site de l'ARS

AVANT L'ÉTÉ 2020 ...

28 mai - 2ème phase du déconfinement

Edouard Philippe a présenté, jeudi 28 mai, le plan du gouvernement pour la 2ème phase du déconfinement qui entre en vigueur le 2 juin. Même s'il convient de rester "prudent" car le Covid-19 circule encore, "la liberté va redevenir la règle et l'interdiction constituera l'exception", a fait savoir le Premier ministre, dans une France qui passe presque entièrement au vert (à l'exception de l'Ile de France et des territoires d'Outre-Mer).

14 mai : annonce du Plan Toruisme

"Les Français pourront partir en vacances en France cet été (...) ils peuvent d'ores et déjà faire leurs réservations" a affirmé Edouard Philippe à l'issue du Comité interministériel du tourisme qui s'est tenu le jeudi 14 mai. Cette annonce entre dans le cadre du Plan Tourisme dévoilé ce jour-là par le Premier ministre : un plan de relance "massif"  représentant pour les finances publiques un engagement de 18 milliards d’euros. Les perspectives de reprise, notamment pour les cafés et restaurants, ont été également précisées avec en ligne de mire une réouverture possible le 2 juin.  « Le tourisme fait probablement face à la pire épreuve de son histoire moderne, alors même que c’est un des fleurons de l’économie française ; son sauvetage est donc une priorité nationale », a déclaré Edouard Philippe.

11 mai - Le plan national de déconfinement

Le 11 mai marque le début d’un déconfinement progressif, avec un plan national adapté au découpage de la France en deux (zone verte, zone rouge) selon différents indicateurs (taux de nouveaux cas dans la population sur une période de sept jours, capacités hospitalières en réanimation, système local de tests et de détection des cas contacts).
Cette phase s’étendra jusqu’au 2 juin. L'objectif : préserver un équilibre entre la nécessité de reprendre l’activité économique et celle de préserver la santé des Français.

13 mai - Allocution d'Emmanuel Macron

Dans son intervention télévisée du lundi 13 avril, le Chef de l'Etat a annoncé un nouveau volet de mesures pour soutenir l'économie. Notamment, des annulations de charges et des aides spécifiques vont être mises en place pour le secteur du tourisme, de l'hôtellerie, de la culture et de l'événementiel.
Emmanuel Macron a indiqué également une date pour une reprise d'activité, même partielle : le 11 mai prochain. Ce jour-là, les français pourraient ressortir et reprendre une activité quasi normale, en respectant les mesures sanitaires. Une grande partie du secteur touristique n'est malheureusement pas concernée. "Les lieux rassemblant du public, restaurants, cafés et hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacle et musées resteront en revanche fermés à ce stade" a indiqué le Président, ajoutant : "Les grands festivals et évènements avec un public nombreux ne pourront pas se tenir, au moins jusqu'à mi-juillet prochain".