Vous êtes ici

L'OT Pays de Fontenay-Vendée, apporteur d’affaires pour les entreprises de son territoire

28 mai
Situé à l'extrême sud-est du département de la Vendée, le Pays de Fontenay-Vendée est un territoire rural, qui souffre d'un déficit de notoriété, ce qui en fait un territoire de passage plus qu'une réelle destination de séjour. L'OT associatif a été totalement intégré au sein de la Communauté de communes pour piloter avec la plus grande cohérence la mise en œuvre de la stratégie touristique votée par les élus. Il s’est engagé dans une démarche commerciale en se positionnant en apporteur d'affaires par la conception de produits identitaires participant à la notoriété du territoire.

Delphine Menanteau, Directrice de l’office de tourisme Pays Fontenay-Vendée et responsable du Service Tourisme à la Communautés de Communes Pays Fontenay de Vendée, nous explique les différentes stratégies mises en place et réadaptées depuis la crise sanitaire.

Zoom sur le territoire

Le Pays de Fontenay-Vendée est situé à l'extrême sud-est du département de la Vendée, à l'écart des principaux flux touristiques du littoral, mais positionné aux Portes du Marais Poitevin, à moins d'une heure des pôles touristiques majeurs que sont le Puy du Fou, le littoral vendéen et la Rochelle. Cependant, ce territoire rural, qui regroupe à l'intérieur des terres 25 communes entre plaines, bocages, marais et forêt, souffre d'un déficit de notoriété, ce qui en fait un territoire de passage plus qu'une réelle destination de séjour.

Avec près de 10 000 lits touristiques dont un tiers de lits marchands, le territoire comptabilisait 150 000 nuitées en 2019, concentrées principalement sur la période estivale. Il a enregistré une baisse de ses nuitées en 2020 de 42 %, avec 101 000 nuitées enregistrées.

Dès 2012, l'OT associatif a été totalement intégré au sein de la Communauté de communes sous la forme d'une régie de service public administratif pour piloter avec la plus grande cohérence la mise en oeuvre de la stratégie touristique votée par les élus. En parallèle, la construction d'un nouveau bâtiment plus moderne et plus spacieux, sur la place centrale de Fontenay-le-Comte, a permis une meilleure visibilité.
L'Office de Tourisme, classé en catégorie II, dispose de moyens humains correspondant à 6 équivalents temps plein dont 5,3 permanents. Le service tourisme de la Communauté de communes dispose de 1,3 permanents. Les deux structures travaillent en complète coordination, la direction et la présidence étant portées par les mêmes personnes.

Une stratégie d'apporteur d'affaires

Témoignage de l'office de tourisme Pays de Fontenay-Vendée

Quel est l’actualité votre office ? 

L’Office de Tourisme Pays de Fontenay-Vendée s’est engagé dans une démarche commerciale en se positionnant davantage en apporteur d'affaires par la conception de produits identitaires participant à la notoriété du territoire. Ainsi, 4 coffrets cadeaux ont été réalisés et 8 courts séjours sur le territoire sont proposés à la vente et seront « poussés » auprès des agences de voyage locales et régionales. En parallèle, un travail de sensibilisation de l’offre touristique locale est mené auprès des entreprises économiques du territoire (enquête, groupe de travail et plan d’actions).

Cette stratégie a été engagée dès 2018, par la mise en place d’un plan de développement commercial ciblant prioritairement la clientèle groupe senior. Face à la crise, nous avons dû nous adapter, en travaillant sur une nouvelle stratégie BtoB auprès des clientèles touristiques et de proximité (familles, tribus, seniors…) , BtoC auprès des agences de voyages pour qu’elle puissent commercialiser nos offres packagées, et auprès des entreprises locales pour qu’elles intègrent davantage l’offre locale dans leurs actions à destination de leurs salariés, fournisseurs, clientèles.


Quels sont les principaux objectifs des démarches que vous avez engagées et celles en cours ? 

Ce rôle d'apporteur d'affaires a pour objectif de profiter prioritairement à nos prestataires touristiques, qu'ils soient hébergeurs, restaurateurs ou sites de loisirs. Des conventions - une commission à hauteur de 10 % pour l'Office de Tourisme - sont établies, mais l'idée est vraiment pour eux de générer de l'affaire en les intégrant dans nos produits. Il s’agit ainsi d'améliorer la visibilité de l'offre pour la rendre toujours plus commercialisable. C'est, là, une politique très différente de celle engagée il y a encore quelques années.

Un office de tourisme était auparavant voué plutôt à l'accueil et à la billetterie, mais n'agissait pas réellement dans la structuration de l'offre, de ses packages et courts séjours, pour les commercialiser ensuite. L'objectif est vraiment, à présent, d'apporter des affaires à nos partenaires, sans toutefois faire concurrence aux agences de voyage locales puisqu’elles ont été intégrées à la démarche dès le départ.

Démarche de tourisme durable et formation des socio-professionnels

Avez-vous de nouvelles missions depuis la crise ?

Face à la crise sanitaire, l’OT a vu ses missions évoluer et a dû prioriser ses actions. Notre stratégie d’apporteur d’affaires s’inscrit véritablement dans une démarche de tourisme durable, avec les triples objectifs suivants :

▶ Environnemental : nous favorisons les circuits courts, valorisons les démarches exemplaires en matière de protection de l’environnement (mise en place d’ateliers zéro déchets pour nos professionnels du tourisme, intégration d’hébergements « exemplaires » dans nos offres packagées etc…).

▶ Social : nous associons les habitants dans le développement touristique et mettons en place des actions de valorisation du patrimoine culturel et architectural visant à mieux diffuser les flux sur le territoire.

▶ Économique : nous intégrons les acteurs touristiques locaux dans nos stratégies : commissionnement d’apporteur d’affaires (10%), sensibilisation des entreprises locales au tourisme de proximité (comités d’entreprises, séminaires, incentive…).

Les compétences des collaborateurs évoluent également. Nous avons formé nos équipes à la commercialisation et à l’accueil « force de vente ».

En parallèle, un programme de formation des socio-professionnels sur la relance de leur activité commerciale a été engagé dès la sortie du premier confinement. Ce besoin avait été identifié très tôt suite au phoning réalisé par l’ensemble de l’équipe auprès des 250 prestataires du territoire.

Puis, un second phoning a été réalisé pendant le deuxième confinement et nous avons proposé dans la foulée un nouveau programme d’accompagnement autour des thématiques commerciales : valorisation de ses offres via du contenu expérientiel, stratégie tarifaire, optimisation du parcours client pour booster ses ventes, actions de prospection et de fidélisation, et actions pour cibler le monde de l’entreprise.

Amélioration de la visibilité de nos offres commerciales

Quels sont vos chantiers prioritaires ? 

La saison touristique va être lancée dans un contexte bien particulier. Nous travaillons donc à l’amélioration de la visibilité de nos offres commerciales par la mise en place d’un plan de communication sur les réseaux sociaux de l’ensemble de ces offres (en lien avec notre stratégie social média). Notre site internet est en cours de refonte, avec pour priorité, la vente en ligne de l’ensemble de nos offres : billetteries, séjours, coffrets cadeaux et quelques produits boutique. 

En parallèle, il est important également de poursuivre la valorisation du patrimoine culturel et architectural local et nous déployons la saison 2 de notre storytelling de territoire, les Fontenautes, visant à créer une nouvelle offre touristique originale et immersive.

Enfin, étant également en charge de la responsabilité du service tourisme à la Communauté de communes, nous travaillons à la définition d’une nouvelle stratégie de développement touristique pour le territoire pour la période 2021-2026.


Quels sont vos attentes vis à vis des habitants, des acteurs du territoires et des visiteurs pour porter cette nouvelle approche ? 

Nous comptons beaucoup sur les habitants, pour poursuivre leur rôle d’ambassadeur du territoire. Nous avons réalisé une brochure commerciale, présentant tous nos services, qui sera distribuée localement. 
Nous attendons des acteurs du territoire qu’ils soient toujours plus force de proposition, qu’ils adaptent sans cesse leurs offres aux attentes de la clientèle et qu’ils continuent à s’investir à nos côtés dans cette stratégie.

Quant aux clientèles, nous attendons qu’elles découvrent un territoire situé à l’écart des principaux flux touristiques de la Vendée et dont le patrimoine culturel et environnemental ont été préservés. Nous attendons également que le regard des clientèles, des habitants et des professionnels du tourisme puisse enfin évoluer sur les missions et services rendus par l’Office de Tourisme.