Vous êtes ici

Oenotourisme : actualisation du guide des bonnes pratiques

02 juil
Les professionnels du vin ont mis en place une série de mesures, résumées par "Vin & Société", pour sécuriser leur venue et visite.
Retrouvez l'ensemble des mesures actualisées à fin juin.

Le Guide des bonnes pratiques par vin & société

Les principales modifications à fin juin

  • Ajout de précision sur l’usage des masques en cas d’impossibilité de respecter la distanciation physique,
     
  • Indications quant au nombre de personnes pouvant être présentes en même temps dans les espaces ouverts,
     
  • Précisions sur l’utilisation des crachoirs lors de la dégustation,
     
  • Précisions sur la distanciation physique et précisions sur les précautions à prendre lors du transport de visiteurs à bord de véhicules collectifs,
     
  • Évolution en lien avec la suppression de l’interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes et précisions relatives aux conditions d’accueil d’évènements de grande ampleur (rassemblements comptant jusqu’à 5 000 personnes).
     

Le protocole national de déconfinement ayant été actualisé le 24 juin, la nouvelle version du Guide tient compte de ces évolutions.

 Téléchargez le Guide des bonnes pratiques

Le principe du Guide des bonnes pratiques

Les spécificités propres à l’œnotourisme (visites de vignobles, visites de caves, dégustations…) ont fait l’objet d’une attention particulière afin de permettre aux professionnels de la vigne et du vin d’adapter leur accueil et de recevoir leurs visiteurs dans les meilleures conditions.

Sur votre lieu de travail, vous êtes en mesure de montrer l’exemple et de contribuer à votre échelle à la lutte contre le virus.

Du respect des consignes d’hygiène aux précautions à prendre lors de l’encaissement en passant par l’hygiène des locaux : rien ne doit être laissé au hasard, vos clients comptent sur vous !

Vin & Société rappelle que ce guide est sans portée réglementaire et qu’il ne se substitue pas aux mesures qui pourraient être préconisées dans le cadre du Comité national des vins et des spiritueux (CNVS), ni aux mesures que les entreprises peuvent choisir de mettre en œuvre à leur échelle.