Vous êtes ici

La conjoncture touristique régionale

Le CRTL vous informe sur les dernières enquêtes de conjoncture réalisées en 2021. Les prochaines tendances concernant la fréquentation de juillet 2021 seront diffusées dans une note de conjoncture à la mi-août.

Télécharger la note de juin

Voir aussi :

conjoncture touristique juin 2021 et prévisions saison

Des intentions de départ prometteuses

Même si le niveau d’activité de ce printemps 2021 n’a pas encore retrouvé celui d’une année « normale » (2019), les professionnels observent des signes encourageants pour l’été 2021.
61% des Français pensent partir en vacances entre juin et septembre 2021 (ils n’étaient que 50% à la même époque l’année dernière). 83% des répondants pensent partir en France cet été.

Le littoral et la campagne conservent un fort potentiel d’attractivité et l’Occitanie fait cette année encore partie des régions privilégiées pour un séjour estival !

Si l’on zoome sur les habitants de l’Occitanie…

57% d’entre eux pensent partir en vacances entre juin et septembre 2021 (ils n’étaient que 46% à la même période l’an dernier) et 20% sont encore indécis (vs 24% en 2020). Comme observé auprès de l’ensemble des Français, leurs séjours s’orientent essentiellement vers des destinations françaises (88%) en privilégiant les territoires de proximité.

Ainsi parmi les habitants de l’Occitanie déjà décidés à partir, 35% envisagent de séjourner dans la région cet été (versus 28% l’an dernier à la même période). La campagne (espace rural, arrière-pays, petites villes) et le littoral d’Occitanie se partagent le 1er rang (respectivement 34% et 33%) suivis des Pyrénées (21%).

D’autre part, les habitants de la région sont plus nombreux à avoir prévu d’accueillir de la famille, des amis en week-ends et/ou vacances au cours des mois de juin à septembre (56% vs 52% en moyenne). Si 14% sont encore indécis quant au maintien de ces séjours et 8% ont préféré reporter ces projets, plus d’un tiers précisent que quelle que soit la situation ils séjourneront chez eux (34% vs 30% en moyenne).

Enfin comme observé pour l’ensemble des Français (66% ; + 7 points versus 2020), deux tiers des habitants de l’Occitanie vont réaliser dans les mois à venir davantage de balades, de visites de sites, excursions dans leur région de résidence. Les priorités seront axées vers les grands espaces naturels (57% vs 54% en moyenne), la randonnée pédestre (41%), les visites de sites patrimoniaux et historiques (39% vs 36% en moyenne), les lieux de baignades (39% vs 34% en moyenne) et les parcs et jardins (43%).

Particularités des Français qui envisagent de venir cet été en Occitanie

  • 3 principales régions d’origine : Occitanie (23%), Auvergne-Rhône-Alpes (17%) et Ile de France (13%),
     
  • Un peu plus de CSP- (33% vs 29% en moyenne) et de 65 ans et plus (27% vs 25% en moyenne),
     
  • 3 principaux modes d’hébergements choisis, dont deux marchands surreprésentés par rapport à la moyenne : locations saisonnières (27% vs 24% en moyenne), dans la famille ou chez des amis (23%) et en camping (17% vs 14% en moyenne),
     
  • 2 principaux univers de destination sélectionnés : la campagne (43%) et le littoral (31%) suivis des Pyrénées (16%),
     
  • Par rapport aux Français qui envisagent d’autres destinations pour cet été, les futurs vacanciers de l’Occitanie sont encore plus en attente de garanties d’ouverture des principaux sites et espaces naturels (plages…) (44% vs 37% en moyenne).

Source : Intention de départs des Français – Juin 2021 – ADN Tourisme – Enquête en ligne du 7 au 21 juin 2021 auprès de 11 802 français avec 2 échantillons : 2 000 Français représentatifs de la population nationale et 980 habitants de l’Occitanie représentatifs de la population régionale, en termes de sexe, âge, profession, région d’origine, taille de la commune, commanditée par ADN Tourisme et les 13 Comites Régionaux du Tourisme métropolitains.

En Occitanie : le ressenti des professionnels pour le mois de juin

Plus de 3000 réponses pour cette 2ème vague d’interrogation de l’enquête de conjoncture 2021.

Les faits marquants et les grandes tendances

  • Un taux d’ouverture important de nos prestataires régionaux,
  • Une fréquentation qui croît toujours au fil des semaines,
  • Un bon niveau d’activité global,
  • La clientèle égionale est toujours au rendez-vous avec une présence significative des clientèles provenant de la région parisienne et de la vallée du Rhône,
  • Certains espaces de destination encore en difficulté,
  • Une progression constante des réservations qui annonce une bonne saison,
  • Les prochaines évolutions du virus vont être cruciales sur le déroulé de la saison touristique.

les tendances en dynamique

Consultez les réponses des professionnels

Utilisez les filtres sur la gauche pour afficher les résultats par rubrique, et les filtres en haut de page pour sélectionner le type de prestataire ou la zone d'observation (montagne, campagne...) :

L'activité au cours du mois de juin

91% des structures interrogées déclarent avoir été ouvertes en juin, soit un gain de 12 % de plus par rapport au mois de mai.

Par rapport à 2020, la fréquentation est jugée supérieure par 40% des répondants. 27% des professionnels estiment avoir eu une fréquentation en baisse. Ce sentiment suit toujours la même logique qu’au mois de mai avec un ressenti de baisse plus fort à Lourdes et dans les stations des Pyrénées.

Nous avons cette année intégré une nouvelle question, pour avoir le ressenti des prestataires sur la fréquentation par rapport à 2019 qui constitue une année de référence « normale ».

Par rapport à 2019, 47% des professionnels estiment leur fréquentation de juin inférieure à 2019.

Au mois de juin, deux professionnels sur trois jugent leur activité globalement moyenne ou élevée.

Évolution et origines des clientèles

Les clientèles étrangères et les groupes se font toujours attendre, elles dépendent d’une amélioration des conditions de voyage et de la situation sanitaire.

Dans la continuité de l’année dernière, la clientèle française est en hausse de 41%, la clientèle de proximité de 33%.

La clientèle observée est majoritairement locale et régionale, en dehors des habitants d’Occitanie de grandes tendances sont visibles. Les clientèles de la région parisienne et de la vallée du Rhône ont été très présentes sur notre territoire au cours du mois de juin.

Les réservations pour les mois d'été

Le niveau de réservations est en amélioration constante pour les mois de juillet et août. 74% des prestataires estiment avoir un niveau réservation moyen voire élevé pour le mois de juillet. Le niveau de réservations pour le mois d’août est tout aussi positif avec 75% des professionnels le jugeant moyen voire élevé.

On s’attendait à un regain des réservations avec l’arrivée des vacances et les grands départs en vacances. La possible arrivée de nouvelles contraintes sanitaires risque de peser sur l’activité.

Le niveau d’activité dans les campings et les sites de ventes de produits locaux reste assez faible pour le mois de juin.

Le panier moyen pour le mois de juin reste à un niveau équivalent ou supérieur à celui de l’année dernière pour 58% des professionnels.

Le niveau de recrutement d’avant-saison reste équivalent à celui de l’année dernière, pour les entreprises concernées. Le niveau de recrutement d’avant-saison est globalement homogène. On note une légère hausse des effectifs au sein des offices de tourisme et une baisse de 47% pour les répondants sur secteur hôtelier. Cette baisse s’explique notamment par une reprise d’activité encore très limitée à Lourdes et dans les métropoles.

Les professionnels s'expriment…

Les verbatims des professionnels suggèrent un bon début de saison.

La transition entre les mesures sanitaires très restrictives et l’assouplissement est encore difficile, les prestataires ont du mal à faire appliquer les nouvelles mesures sanitaires.

Les professionnels ont toujours un peu de mal à s’habituer au phénomène des réservations de dernières minutes. Elles plongent les professionnels dans l’incertitude. On note beaucoup de séjours de courte durée.

Certains secteurs d’activités et en particulier la restauration ont toujours des difficultés de recrutement, ce qui annonce une saison difficile en termes de gestion des ressources humaines.

Le spectre d’une 4ème vague plane sur la saison touristique, ce qui crée une contexte pesant sur la saison.

Téléchargez la note détaillée

Le baromètre de l’hôtellerie de plein-air

2021 : le mois de juin confirme la progression de mai !

Le mois de juin enregistre un record mensuel avec près de 28 900 réservations.

Par rapport à la saison 2019, on arrive au global à +17% de réservation et + 24% de CA pour la saison.

Même si, par rapport à mai, la demande étrangère a été plus dynamique, le constat de la fin mai reste le même : plus forte demande locative, pendant la haute saison, il reste encore des difficultés sur le marché des emplacements dépendant de la clientèle allemande et néerlandaise.

Source : Baromètre Ctoutvert pour le CRTL Occitanie au 30 juin

Gîtes d'étapes et de groupes
Gîtes d'étapes et de groupes

Le suivi des réservations dans le locatif en plateforme

Performances encourageantes sur la période avril à juin

Le locatif en plateforme (Airbnb, Vrbo) affiche des performances encourageantes sur la période avril à juin. Sans surprise, les revenus générés sur la région Occitanie en avril 2021 (près de 50 millions d’euros) sont largement supérieurs à ceux de 2020, mais ils sont aussi en progression par rapport à la même période de 2019 (+8%).

Le mois de mai suit la même tendance avec une progression de plus de 60% entre mai 2019 et mai 2021 et des revenus qui approchent les 80 millions d’euros.

Les réservations pour juillet 2021 sont assez nettement en avance par rapport à la même période de 2020, le mois d’août en sensiblement au même niveau ; le flux devrait être moins « concentré » sur août que l’année dernière.

Source : Données Airdna pour le CRTL Occitanie - juin 2021