Démarche Zéro phyto

Une démarche Zéro Phyto a pour but d’éliminer l’utilisation de produits phytosanitaires de synthèse dans l’entretien des espaces extérieurs. 

Pourquoi mettre en place une démarche zéro phyto ? 

  • Réaliser des économies sur les achats de produits d’entretien d’espaces verts.
  • Réaliser des économies sur la consommation d’eau en optimisant et limitant l’arrosage excessif. 
  • Amélioration de la santé et de la sécurité du personnel et des clients en limitant les produits dangereux. 
  • Embellir les espaces verts. 
  • Se conformer aux lois et anticiper l’interdiction de l’usage des pesticides.

Logo zéro phyto

Comment procéder ?

  • Privilégier des plantes diversifiées qui résistent mieux aux insectes et aux maladies, qui sont mieux adaptées au territoire (sol, climat, nature...) et qui nécessitent peu d’arrosage et d’entretien. 
  • Couvrir les sols avec des paillages naturels, des plantes couvre-sol. 
  • Utiliser des engrais naturels (phacélie, moutarde, épinards...). 
  • Concevoir les espaces en amont de façon à optimiser l’arrosage et la tonte, rendant moins utile l’utilisation de pesticides. 
  • Pratiquer la tonte haute pour éviter la prolifération des mauvaises herbes. 
  • Laisser les coupes sur le gazon (le mulching) afin de l’enrichir. 
  • Traiter avec des produits et méthodes naturelles comme le sarcloir pour le désherbage des allées en terre, la cendre de cheminée contre les escargots et les limaces, le savon de Marseille contre les pucerons, l’eau bouillante contre les mauvaises herbes. 
  • Utilisation de l’écopâturage pour entretenir les espaces verts. 
  • Mettre en place un plan de gestion différencié pour mieux gérer les espaces verts, imaginer des solutions alternatives (thermiques, mécaniques...) pour limiter l’usage par exemple de désherbants. 
  • Former le personnel à une gestion plus naturelle et régulée des espaces verts, sans produits phytosanitaires. 
  • Communiquer et sensibiliser le personnel et la clientèle sur le fleurissement naturel des espaces et la non-utilisation de produits phytosanitaires, et ce par des supports de communication explicatifs, une communication en ligne (vidéos, articles...)...  

En savoir +