Vous êtes ici

Une candidature UNESCO portée au-delà de la Région Occitanie !

25 juin
Depuis 2018, 6 « ponts métalliques à grande arche de la fin du XIXème siècle » se présentent ensemble dans une démarche de classement au Patrimoine Mondial de l’Humanité, parmi lesquels le viaduc du Viaur en Occitanie !
Dans la perspective de cette démarche de classement transnationale, les 2 régions Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes, les 3 départements (Aveyron, Cantal et Tarn) et les 3 communautés de communes se soutiennent pour porter ce projet de coopération.

Démarche de classement au Patrimoine Mondial de l'Humanité

6 « ponts métalliques à grande arche » dont 1 en Occitanie

Il s’agit d’un projet à l’échelle européenne rassemblant les ponts suivants : 

  • Le viaduc de Müngsten à Solingen en Allemagne,
  • Le Ponte San Michele à Paderno d’Adda en Italie,
  • Les ponts Dom Luis I et Maria Pia à Porto au Portugal,
  • Les viaducs du Viaur et de Garabit en France.

Avec enthousiasme et sous l’égide de leur collectivité respective, les Offices de tourisme intercommunaux du Pays Ségali (Aveyron), du Ségala Tarnais (Tarn) et des pays de St Flour (Cantal) travaillent conjointement sur ce projet.

Dans la perspective de cette démarche de classement transnationale, les 2 régions Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes, les 3 départements (Aveyron, Cantal et Tarn) et les 3 communautés de communes se soutiennent pour porter ce projet de coopération.

Quels sont les objectifs ?

Cette intention répond à plusieurs objectifs : 

  • Valoriser ces ouvrages d’art et sites emblématiques du patrimoine industriel français,
  • Mieux promouvoir ces deux viaducs et faire rayonner leur territoire,
  • Faciliter les échanges et le partage d’expériences entre les différents territoires.

Quelles retombées pour le territoire et les habitants ?

Un tel projet favorisera la mise en valeur d’un monument ayant joué un rôle fondamental dans le développement du Ségala. Il permettra une réappropriation par les habitants de leur histoire et culture.

Il s’agit également de valoriser cette prouesse architecturale et développer la notoriété du Ségala. Des retombées économiques sont aussi attendues. Une amélioration de la qualité de vie et d’accueil avec une amélioration des centres bourgs alentours.

Quel est la place du développement durable dans cette action ?

Une étude avec les CAUE du Tarn et de l’Aveyron sur les aménagements du viaduc et aux alentours : Les paysages du Viaur.
Travailler les rebords des plateaux et bords de rivière en tenant compte des critères de développement durable, prendre en compte la préservation quantitative et qualitative de l’eau, l’accessibilité aux berges.

Quel est le calendrier ?

Une association est en cours de création pour le classement au patrimoine mondial des viaducs de Garabit et du Viaur parmi les « viaducs métalliques à grande arche de la fin du XIXème siècle ». Cette association permettra d’unir et de piloter le dossier à l’échelle nationale et créer le lien au niveau international. Ce sont les 3 collectivités qui sont les porteurs de projet. Une Fondation est en cours de création au niveau européen pour le portage du projet global.

En automne 2021 aura lieu le 3ème congrès international en Italie faisant suite à ceux ayant eu lieu en Allemagne, au Portugal et en France. Une réflexion sur les critères sera menée.
Une réflexion locale se dessine avec le réaménagement de l’ancien hôtel, situé côté Aveyron, près du tablier du viaduc, pour en faire un Centre d’Interprétation de l'Architecture et du Patrimoine.
Des animations autour du Viaduc sont programmées également : rallye de voitures anciennes faisant étapes aux 6 ponts dont le 16 septembre au viaduc du Viaur.